LA  COMPTABILITE
Les pseudo-comptabilités que tiennent les syndics sont une offense à l'intelligence des copropriétaires et des cohabitants. L'évidence commande de n'y voir qu'une justification d'opérations que la morale réprouve. Alors que l'ensemble de l'économie marchande ou sociale est étroitement encadrée et surveillée, que même les petites ASBL doivent tenir des comptabilités régulières et déposer leurs bilans au tribunal du commerce, les milliards que brassent les copropriétés sont abandonnés au bricolage et à l'improvisation. Semblable débraillé ne peut qu'attirer les aventuriers.

Les copropriétaires et les cohabitants demandent que les copropriétés ne soient pas plus mal traitées que les autres secteurs de l'économie ; qu'elles soient soumises aux mêmes obligations quant à la comptabilité en partie double selon le PCMN (Plan Comptable Minimum Normalisé) et aux prescriptions ordinaires de la loi comptable ; que les bilans, les comptes de résultats et les annexes soient déposés au tribunal du commerce ; que le syndic remette tous les trimestres un état à l'ensemble des copropriétaires comme le prescrivent les actes de base ; que l'assemblée soit convoquée dans les trois mois de la clôture de l'exercice comptable ; que le droit de chaque copropriétaire au contrôle soit reconnu ; que les comptes puissent être consultés sur Internet.

Accueil